Séjour Tautavel

C’est un groupe d’une quarantaine de cyclos issus des quatre clubs du département qui s’est retrouvé ce premier week-end de Septembre à Tautavel (Pyrénées Orientales) pour participer à la randonnée du CODEP 48, organisée cette année par les Cyclos du Malpas.

Vendredi 1er Septembre

Après avoir rejoint notre lieu d’hébergement au Village de vacances « Torre del Far » où un petit couac de départ concernant la répartition des chambres est venu ralentir la distribution de celles ci, chacun a pu néanmoins rejoindre son logis et prendre un bon repas avant d’attaquer les festivités du jour.

Au programme, un petit circuit de 52 km ( 837 m de dénivelé ) et un second plus long de 75 km ( 1260 de dénivelé ) empruntant un large parcours commun.
Après les recommandations d’usage de Dominique, visant notamment la difficulté de quelques changements de direction que pensez vous qu’il arriva ? eh bien 7 km seulement après le départ, certains cyclos ( de plus Canourguais ) ont emprunté la mauvaise route les obligeant à rebrousser chemin et à redoubler d’efforts pour rejoindre leurs petits camarades.
A croire que les péripéties de la journée n’étaient pas finies puisqu’au milieu de parcours, un autre groupe de cyclos du petit circuit a rajouté 10 km à son compteur ( 5 en descente et bien sûr 5 en montée ) faisant ainsi grimper le circuit à 62 km.

Mais l’anecdote la plus pittoresque du jour c’est quand même le ravitaillement en eau dans une des caves à vin la plus réputée de la région ; pour les connaisseurs c’est la Cave Riberach qui est également répertorié comme hôtel classé 4 étoiles.
Je vous laisse imaginer, une seconde, la tête de l’hôtesse d’accueil qui a vu défiler dans son luxueux établissement au moins une douzaine de cyclos venant lui réclamer le remplissage (en eau) de leurs bidons.

Samedi 2 Septembre

Au regard de la brochure préparée par Dominique, enrichie cette année par la remise à chacun d’un plan détaillé et plastifié du parcours au format de poche (bien pratique pour ranger dans le maillot)

c’est un circuit plus musclé qui était proposé au menu principal : 125 km et presque 1900 m de dénivelé.

En fait la journée s’est déroulée en 2 parties :

– le matin, un trajet de 70 km avec l’ascension de plusieurs montées difficiles dont le Col de St Louis et ses pourcentages à plus de 11% afin de rejoindre le ravitaillement à Bugarach au km 70 ; mais la plus grosse difficulté a été de gravir toutes ces côtes avec un vent contraire, soufflant par rafales, qui nous a accompagné toute la matinée. Même si ce dernier col n’était pas très long- 6 km, ni très haut -700 m, le vent violent qui soufflait depuis le départ a obligé certain(e)s à mettre pied à terre ; alors quel soulagement d’arriver à Bugarach, lieu mystique dans les années 2000 où s’était répandue l’idée que le village serait épargné par la fin du monde prévue en décembre 2012 ?????? ; c’est aussi le moment de remercier tout particulièrement l’assistance voiture assurée par Daniel et Jean Marie qui ont ravitaillé sans cesse les coureurs et récupéré les cyclos en difficulté.
– Après une pause bien méritée dans ce village original, le panier repas a été avalé avec délectation, le tout arrosé d’un vin rouge charpenté (14,5 ° d’alcool) sélectionné par l’ami Bernard.
– heureusement l’après midi a été plus calme, surtout le vent qui comme par enchantement avait changé de direction et soufflait maintenant dans le dos.
– dès lors, les 55 km restants ont été effectués à meilleure allure nous permettant d’admirer quelques châteaux Cathares dont le célèbre Peyrepertuse, un des plus beaux et plus grands châteaux Cathares, situé sur une crête calcaire à plus de 800 m de hauteur.

Cette journée mémorable, tant par sa difficulté – plus de 11 ascensions, pentes, côtes ou cols – que par la force du vent contraire, aura vraiment marqué les corps (et les esprits) et restera pour nous tous un drôle de souvenir.

La fin de soirée sera propice à la détente et à la récupération mais au moment de passer à table nous avons eu la bonne surprise de boire un apéritif offert par les membres du bureau CODEP 66, venus rendre visite à leur homologue du 48, à l’occasion de ce déplacement dans les Pyrénées Orientales.

Dimanche 3 septembre 17

Toujours décidés, nos vaillants cyclotouristes Lozériens se sont retrouvés pour une séance matinale de décrassage de 62 km avec quand même 800 m de dénivelé.

Cette dernière escapade a permis d’admirer, après la dernière ascension assez souple du jour, la vaste plaine de Tautavel et de passer tout proche de la Caune de l’Arago (caverne) dans laquelle a été découvert le crane et les restes d’un individu vieux de quelques 450 000 ans, appelé depuis l’Homme de Tautavel.

Comme si le programme vélo du séjour n’était pas aussi corsé, nous avons appris à notre retour à l’hôtel que Jacky et Daniel, nos insatiables cyclos Marvejolais, avaient gravi (sous réserve) pas moins de 30 cols dans le week end, d’où leur surnom de chercheurs de cols qui caractérise bien leur passion pour le vélo.

Cette matinée aura été l’occasion pour d’autres de visiter le village de Tautavel et de faire quelques achats de bons vins des Corbières afin d’ égayer nos prochaines randonnées.

Enfin le dernier repas pris dans une ambiance conviviale aura permis de revivre tous les bons moments du week end et de remercier à cette occasion tous les bénévoles de notre club et d’ailleurs qui ont largement contribué à la réussite de ce séjour.

 

Bien Sportivement
Le Secrétaire

Michel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.